Categories

Accueil > Multimédia > Productions du CCEE de La Réunion > L’histoire des 30 premières années du CCEE (1984-2014)

fontsizedown
fontsizeup
6 juin 2016
Webmestre

L’histoire des 30 premières années du CCEE (1984-2014)

Le CCEE de La Réunion fait désormais partie intégrante du paysage institutionnel local, il a jugé important de présenter dans un ouvrage toute la dimension du rôle qu’il assume depuis maintenant 30 ans.

JPEG - 251 ko
Photo de groupe lors d’une réunion du CCEE

Les missions de conseil sont anciennes dans l’Histoire de France. Les gouvernements, monarchiques et démocratiques, sont en effet depuis toujours aidés dans leurs prises de décisions par des proches conseillers qui les guident et les éclairent de leurs avis. Conseils nationaux, Conseils supérieurs et Hauts conseils, toutes ces instances sont aujourd’hui institutionnalisées et reconnues pour leur intérêt général.

Les Régions françaises, mises en place en 1972 en tant qu’établissements publics, bénéficient également de cette assistance et de ce soutien avec la présence, aux côtés du Conseil régional, d’une assemblée consultative : le Conseil économique, social et environnemental régional (CESER).

Calque régional du Conseil économique, social et environnemental (CESE) au niveau national, il rassemble des représentants du monde socioprofessionnel qui, en examinant les textes et les projets législatifs, sont dès lors associés aux orientations politiques de leurs domaines de compétence.

Dix ans après, au moment où la loi de décentralisation attribue aux Régions un statut de collectivités territoriales, les quatre régions ultramarines, la Guadeloupe, la Guyane, la Martinique et La Réunion, se voient dotées d’un régime juridique spécial qui leur confère des compétences plus larges que celles dévolues aux régions hexagonales et qui étaient auparavant exclusivement réservées à l’État.

À côté des attributions similaires à leurs homologues continentales, les régions d’outre-mer (ROM) sont dorénavant chargées, à l’instar de la Corse et selon l’article 73 de la Constitution de la Cinquième République française qui les régit, de la culture, des sports, de l’éducation, de l’environnement mais aussi des affaires européennes et de la coopération régionale.

Pour l’exercice de ces compétences spéciales et pour le traitement de ces nouvelles questions, le législateur prévoit qu’à l’organe de décision et à la première assemblée consultative soit adjointe une seconde instance consultative spécialisée dans ces nouveaux champs d’intervention : le Comité, devenu Conseil de la culture, de l’éducation et de l’environnement (CCEE).

Au service du développement territorial, le CCEE de La Réunion s’est depuis toujours attaché à investir pleinement le champ de ses interventions, à rassembler des hommes et des femmes et à s’engager dans l’avenir de son île. Le CCEE fait désormais partie intégrante du paysage institutionnel local : il importe alors de prendre la mesure du rôle qu’il assume depuis maintenant 30 ans.

Nous vous proposons de découvrir l’histoire des 30 premières années du CCEE (1984-2014) de La Réunion rappelée dans le volumineux document disponible en téléchargement ci-dessous.

Partager sur les réseaux