Categories

Accueil > Les Actions > Colloque inter-CCEE 2015 > De l’Éducation populaire... sans le savoir !

fontsizedown
fontsizeup
6 juin 2015
Webmestre

De l’Éducation populaire... sans le savoir !

Suite à des remerciements formulés à destination du CCEE de La Réunion qui lui a permis d’intervenir lors de ce colloque inter-CCEE 2015, Georges-Marie LEPINAY a su, pendant environ 1 h 45, captiver le public présent avec un exposé socio-historique.

JPEG - 30.6 ko
Georges-Marie Lépinay

Au cours de cet exposé il a insisté notamment sur :
- la nécessité de considérer le concept de populaire dans des acceptations qui évitent de verser dans le populisme ;
- l’existence d’un système éducatif qui génère certes des réussites mais aussi de l’échec ;
- la présence d’un mouvement syndical depuis le 19 éme siècle dans un pays où la situation sociale était très inégale. Dans ce mouvement syndical, les préoccupations des organisations syndicales étaient orientées vers la formation et l’éducation des travailleurs. Il est vrai que le travail est formateur et le parcours professionnel est source de savoir, de savoir-faire et de compétences. Mais, les organisations syndicales doivent être en mesure de proposer des actions d’éducation et donc de faire de l’éducation populaire.

Par ailleurs, pour conclure son exposé Georges-Marie LEPINAY formule les propositions suivantes :
- favoriser la lecture chez les syndiqués et au sein des syndicats en développant notamment un cercle de lecture suivi d’échanges et de débats ;
- relancer la formation syndicale ;
- créer un institut d’histoire sociale à La Réunion ;
- lancer des conférences sur l’histoire sociale de La Réunion dans le cadre des anniversaires de la CGT (120 ans en 2015) et de la CGTR (50 ans en 2018) et traiter notamment des questions suivantes, à savoir : le rôle de la franc-maçonnerie et de la Ligue des Droits de l’Homme à La Réunion durant la 1ère moitié du 20 éme siècle ;
- créer une université populaire ouvrière.

Partager sur les réseaux