Categories

Accueil > Les Actions > Colloque inter-CCEE 2015 > Converser avec bébé, un impératif d’éducation !

fontsizedown
fontsizeup
27 mai 2015
Webmestre

Converser avec bébé, un impératif d’éducation !

DANGALLIAN « Le bébé ne doit pas rater le TGV qui s’appelle le langage » Délaye la langue.

Sensibiliser, montrer l’importance de nommer les choses, de verbaliser. L’enfant conscientise et s’approprie l’environnement familial proche et de manière plus large à partir des mots.

JPEG - 914.6 ko
Les intervenants

Armand HOAREAU, présentation des travaux et observations, étude réalisée par le CCEE Réunion sur la thématique , il y a 7 / 8 ans met en exergue la nécessité et l’importance d’agir très tôt sur le langage des petits, bien avant même la naissance.

Les démarches pédagogiques se définissent à partir d’outils innovants fédérant la capacité de travailler ensemble.

Les activités en lien avec le langage, les apprentissages doivent être axés sur les centres d’intérêts des enfants ainsi que leur motivation.

Le résultat démontre la nécessité de développer le langage extrêmement tôt voire même avant la naissance afin de développer le langage maternel.

Retards au niveau de la scolarité, les difficultés d’intégration
L’importance de former les professionnels, les intervenants, les acteurs éducatifs et socio éducatifs
Préconisations :
- Sensibiliser les parents
- Privilégier des activités enfants / parents
- Création des outils pédagogiques.

Mme Valérie BENARD, représentante de l’association « Baby d’île » souligne à nouveau l’importance de travailler avec la famille et de former les professionnels du secteur enfance – jeunesse. Il est important d’adapter les outils pédagogiques au niveau local à travers les outils de découverte sensorielle.

L’outil « parler bambin », de Grenoble a été à la Réunion et utilisé. Il a été constaté qu’il fallait s’adapter car il ne correspondait pas à notre réalité réunionnaise.

Mme VITRY Stéphanie, directrice de la BIAL (Bibliothèque Alain Lorraine) souligne le rôle de médiateur, de passerelle entre les médias et le public. Cette richesse, ces ressources devraient permettre de mettre en confiance, de renouer avec le livre et la culture.

Sensibiliser et accentuer sur l’importance des livres, des mots, des illustrations auprès des parents. De plus, cela permet de travailler les émotions et l’expression des sentiments.

Mme MIRANVILLE, enseignante de la classe passerelle livre un constat : les enfants âgés de 2 ans ne parlent pas. Les parents doivent accompagner les enfants.

Toutefois, difficulté pour les parents d’entrer dans l’école. Selon elle, ils n’en perçoivent pas la nécessité, la pertinence.

Complémentarité éducative à trouver : frein pour les enseignants dans le cadre de l’accompagnement des enfants.

La CAF de la Réunion participe aux financements des actions sociales de qualité innovantes ainsi que les formations professionnelles.

Une réponse pour les années à venir afin d’apporter un début de réponse face à la problématique de l’illettrisme.

Mr Tony DIJOUX, représentant le CARIF –OREF, une tentative de réponse à l’illettrisme : accentuer les financements sur cette tranche d’âge et les périodes essentielles d’acquisition des apprentissages.

De quelle langue parle –t-on ? La langue maternelle .Certes, un petit de 2 ans ne parle pas mais il communique.

LAEP (Lieu Accueil Enfant Parent) des structures insuffisamment connues des familles. Peu de communication et de lisibilité d’où une faible fréquentation.

Un exemple d’actions Bébé lecteur consiste à accueillir des parents accompagnés de leurs enfants pour aller à la rencontre et à la découverte du livre.

« Le bébé a besoin d’être nourri de lait, de caresses et d’histoires » Alon Kosé et fèr Kosé

JPEG - 106.6 ko
Les intervenants

Partager sur les réseaux